Municipales à Narbonne : TCNA convie les candidats au second tour à une réunion publique

Samedi 20 juin, à 10 heures, l’association narbonnaise, Greenpeace Montpellier et “Sortir du nucléaire” remettront aux “finalistes” de l’élection municipale une étude portant sur le procédé de traitement des boues nitratées préconisé sur le site d’Orano Malvési.

A leur manière, ils auront eux aussi rythmé les élections municipales à Narbonne. En février dernier, les citoyens et militants de l’association TCNA demandaient en effet par courrier aux huit candidats alors en lice de se prononcer pour ou contre deux gros projets devant être réalisés sur l’usine d’Orano Malvési : TDN (traitement des nitrates) et NVH (production de dioxyde d’uranium). Le premier d’entre eux s’apprête à ressurgir dans les débats de ce second tour, à la faveur d’une invitation adressée aux quatre “finalistes”.

Samedi 20 juin, à 10 heures, Nicolas Sainte-Cluque, Viviane Thivent, Jean-François Daraud et Didier Mouly sont ainsi conviés à une réunion publique (ouverte donc aussi au plus grand nombre) organisée au 1, boulevard Georges Seguy par TCNA mais aussi Greenpeace Montpellier et “Sortir du nucléaire”. “Il ne s’agit pas d’un traquenard”, insiste Fabrice Hurtado, le président de TCNA. “Nous leur proposons juste de dialoguer et d’échanger avec les membres de plusieurs associations opposées à TDN”. Mais si les candidats sont sollicités, ce n’est pas simplement pour répéter ce qu’ils avaient peut-être déjà déclaré sur ce même sujet quelques mois plus tôt : les responsables associatifs leur remettront également un exemplaire du rapport réalisé par le bureau d’études américain Gao, portant sur l’usage du procédé “traitement des nitrates” aux Etats-Unis. 

S’ils n’étaient pas là, nous pourrions le prendre pour une forme de mépris

“Ce document a été traduit en français par Greenpeace, et nous considérons que le futur maire de Narbonne devra disposer des informations adéquates pour bien cerner ce dossier, indique Fabrice Hurtado. D’ailleurs, si certains de ces candidats étaient absents, nos bénévoles réaliseront des visites informelles à leur permanence afin d’y déposer le rapport”. Fabrice Hurtado, cependant, ne le cache pas : “On espère franchement qu’ils viendront”.

“S’ils n’étaient pas là, nous pourrions le prendre pour une forme de mépris, poursuit-il. Comment un futur maire ne souhaiterait-il pas écouter les propos d’associations aussi sérieuses que Greenpeace ou Sortir du nucléaire ? Quant à TCNA, elle a déjà largement prouvé son engagement et sa pertinence au plan local”. Les responsables annoncent par ailleurs que cette rencontre sera l’occasion de “nouvelles révélations sur TDN”, et qu’elle sera suivie l’après-midi, à 14 heures, d’un rassemblement au niveau de la passerelle des quais d’Alsace-Lorraine. Il est demandé aux participants d’apporter leur canne à pêche pour une “action surprise”… et un masque pour le respect des normes sanitaires.

Source originale: Journal L’Indépendant

tcna

Revenir en haut de page