Narbonne : TCNA joue carte sur table avec les candidats

Samedi, l’association TCNA avait invité les candidats à débattre des projets d’Orano-Malvési, après leur avoir demandé de se positionner pour ou contre lors d’un questionnaire.

Seuls trois sur huit sont venus.

Fabrice Hurtado et Denis Lenhardt, président et vice-président de TCNA, sont revenus ce mercredi sur la rencontre organisée samedi avec les candidats à l’élection municipale.

Une centaine de personnes est venue assister à ce débat, en présence de membres de Greenpeace où « nous avons joué carte sur table, on a mis nos documents à disposition de tous ».

TCNA a notamment présenté ses recherches sur « le fiasco du procédé Thor aux USA »

Trois têtes de liste étaient présentes, Viviane Thivent pour les Robines, Jean-François Daraud pour le Rassemblement narbonnais et Nathalie Delvallez pour Narbonne impulsion citoyenne.

Trois candidats qui, à l’occasion du questionnaire de TCNA, se sont positionnés clairement contre le projet de traitement des déchets nitratés (TDN) avec le procédé Thor et contre l’unité de nouvelle voie humide (NVH) pour produire du dioxyde d’uranium. 

« L’échange a été productif. On a vu des gens s’intéresser. Mais on a le regret que les cinq autres candidats ne soient pas venus », lâche Fabrice Hurtado. « On aurait aimé entendre Didier Mouly qui a pris une position forte en se déclarant contre TDN et NVH.

Mais en ajoutant que l’Etat applique le principe de précaution. On a été étonné de ne pas le voir pour s’expliquer. » 

Même remarque pour Nicolas Sainte-Cluque (Narbonne en commun), « qui dit oui à TDN mais non à NVH, en se basant sur les écrits d’ECCLA, qui est la caution écolo d’Orano ». « Il n’est pas venu. C’est notre deuxième rendez-vous manqué. Il nous a écrit une lettre de trois pages, il a fait une vidéo explicative mais s’il était venu on aurait pu avancer dossier contre dossier. » 

Quant à Nathalie Granier-Calvet (Narbonne génération citoyenne), elle est favorable à TDN et NVH « mais dans le courrier qu’elle nous a envoyé, on se rend compte d’une méconnaissance totale du dossier, il y a de belles promesses, beaucoup de blabla ».

Et au sujet de David Granel de Narbonne 21, pro TDN et NVH, « il ne sait même pas que l’usine est classée ZNAR, zone nucléaire à accès réglementé ». Enfin, Jordan Perello « s’est abstenu de nous répondre ».

source originale journal L’Indépendant

 

tcna

Revenir en haut de page