Narbonne : à l’unanimité, TCNA poursuit la bataille judiciaire contre les projets d’Orano Malvési

Les 80 personnes présentes hier à la Bourse du travail ont voté à l’unanimité en faveur de l’appel, suite aux jugements du tribunal administratif de Montpellier relatifs à deux projets industriels du groupe Orano sur le site de Malvési.

Je me sens conforté, galvanisé. » Fabrice Hurtado est heureux. Et rassuré. Lui qui avait en partie conditionné la poursuite de l’action de l’association TCNA à la mobilisation conjointe de ses adhérents et de la population narbonnaise, s’est retrouvé hier après-midi, à la Bourse du travail, face à une assistance de 80 personnes… auxquelles s’ajoutaient encore vingt pouvoirs. De quoi donner du poids et de la légitimité à la décision à laquelle les participants étaient invités à prendre part.

L’objet principal de cette assemblée générale consistait en effet à établir une fois pour toutes si « Transparence des Canaux de la NArbonnaise » continuait en appel sa bataille judiciaire, suite au rejet de ses deux recours déposés devant le tribunal administratif de Montpellier. Deux procédures pour s’opposer à deux projets prévus sur l’usine Orano Malvési : Traitement des nitrates (TDN) et production de dioxyde d’uranium (NVH). Le vote a donc eu lieu hier après-midi… et le suspense n’a pas duré bien longtemps.

A l’unanimité, les participants ont ainsi opté pour l’appel. « Je ne pouvais pas décider cela de mon propre chef, insiste le président de la structure. D’une part, il fallait digérer le jugement, se donner le temps de la réflexion. D’autre part, une association est comme une famille… et lorsque les membres d’une famille prennent une décision tous ensemble, celle-ci gagne nécessairement en force ».

Fabrice Hurtado est d’autant plus conforté dans ce choix qu’au beau milieu de l’assemblée générale, un message du nouvel avocat de TCNA lui est parvenu. Spécialiste du droit des installations nucléaires, Etienne Ambroselli dit ainsi avoir « la conviction, après analyse des éléments que j’ai pu avoir, qu’il faut faire appel des deux jugements ». L’homme cible « en particulier celui contre l’arrêté préfectoral du 8 novembre 2017 concernant TDN », estimant que « les juges ont rejeté les moyens par manque de précision ». Et de conclure : « Nous pouvons et devons faire mieux ».

Ça tombe bien, c’est exactement l’état d’esprit animant un TCNA ragaillardi. « On revient avec une nouvelle feuille de match, et on a la niaque », s’exclame Fabrice Hurtado, rappelant la raison profonde de cet engagement. « Tout ça, on le fait pour la vie de nos gosses. Je préfère ouvrir ma gueule dans l’espoir que mes enfants vivent mieux, que de la fermer et attendre une catastrophe. »

Source Originale: L’Indépendant 30112019

https://www.lindependant.fr/2019/11/30/narbonne-a-lunanimite-tcna-poursuit-la-bataille-judiciaire-contre-les-projets-dorano-malvesi,8573517.php

 

 

tcna

Revenir en haut de page