L’usine AREVA de Malvesi (aussi appelée Comurhex) dans l’AUDE est la plus grande usine de conversion de l’uranium au monde depuis 1958.

Elle produit la totalité du combustible pour les centrales nucléaires françaises, et un quart de la production mondiale d’uranium. Elle a aussi traité pendant 23 ans du combustible nucléaire usagé provenant de centrales nucléaires et a stocké du plutonium dans ses bassins de décantation.

Après extraction des mines dans les pays producteurs (Kazakhstan, Niger, Canada, Namibie), l’uranium concentré sous forme d’une mélasse jaune appelé « yellow cake » est acheminé par bateaux dans les ports de Sète, Fos Sur Mer ou Le Havre, et par train jusqu’à Narbonne.

Ce « yellow cake » est de l’uranium concentré, il est radioactif et toxique pour l’homme sans seuil d’innocuité (la plus infime dose est dangereuse).

Le minerai va subir à l’usine Comurhex NARBONNE une succession de transformations physico-chimique pour être transformé en « sel vert » communément dénommé « UF4 ».

Cet « UF4 » est hautement radioactif, il part ensuite par convois spéciaux en train à l’usine Comurhex de TRICASTIN pour subir une seconde transformation, et devenir l’ « UF6 » gazeux très fortement radioactif pour alimenter les réacteurs des centrales nucléaires.

La phase de conversion de l’uranium à la Comurhex de NARBONNE utilise des produits chimiques très dangereux pour l’homme, nocifs et toxiques pour l’environnement (acide fluorhydrique, acide nitrique…).

Cette activité entraine aussi une quantité considérable de déchets solides et liquides radioactifs qui sont stockés sur 20 Hectares dans des bassins d’évaporation, à 2 kms du centre-ville de NARBONNE.

Ces déchets nucléaires représentent environ 1 000 000 m3, soit 50 ans d’exploitation de l’usine avec cent mille milliards de Becquerels d’activité radioactive (source Wikipédia).

Après plusieurs accidents et notamment en 2004 lors des inondations, une rupture de digue des bassins B1 et B2 avec déversement d’environ 30 000m3 de boues radioactives nitratées autour du site, l’usine a été en partie classée INB Installation Nucléaire de Base, en plus d’être classée ICPE et SEVESO2 pour sa dangerosité. (Source Wise)

Aujourd’hui, AREVA qui n’a plus de place pour stocker ses déchets doit trouver une solution pour les éliminer.

Elle souhaite exploiter d’ici 2019 un procédé expérimental, qui se prénomme TDN/THOR et qui va rejeter environ 30000m3 par jour de fumées toxiques dans l’air de notre région Occitanie.

TDN produira de l’hydrogène (explosif au contact de l’air) ainsi qu’une quantité de polluants atmosphériques, de composés organiques volatils nocifs pour la santé et l’environnement.(voir présentation conférence Professeur Yves LENOIR).

De plus, le procédé consommera des quantités phénoménales d’eau, d’électricité, de charbon, et rejettera dans le milieux naturel des effluents issus de ce procédé qui est censé fixer les particules radioactives dans des matrices d’argile cuit, pour finir entreposés à vie dans des centres d’enfouissement de l’ANDRA.

Ce dossier regroupe donc toutes les informations provenant de différentes sources, pour aider les internautes à se faire une idée sur les dangers que représente un tel projet pour les habitants de la région, il est utile de préciser que les fumées ne s’arrêteront pas aux frontières du département de l’Aude.

Sources: Wikipedia, Wise, Rubresus, SDN11,Les Familles Papillon

Pour aller plus loin:

TDN/Orano devant le tribunal administratif : « Il y a tromperie » selon l’avocat de Rubresus et COL.E.R.E
Ce mardi matin, devant le tribunal administratif de Montpellier, les avocats des associations TCNA, Rubresus et COL.E.R.E ont pointé les
Lire la suite
Narbonne : un incident type Lubrizol peut-il arriver à Orano-Malvési ?
Comme l’usine de Rouen, le site d’Orano à Malvési, près de Narbonne, est classé Seveso seuil haut. Le même type
Lire la suite
Narbonne : l’usine Orano Malvési est l’un des sept sites classés Seveso seuil haut de l’Aude
À l’instar de l’usine Lubrizol de Rouen, le site de transformation d’uranium exploité par Orano à Malvési, au nord de
Lire la suite
TDN d’Orano : le rapporteur public conclut au rejet des requêtes en annulation de l’arrêté préfectoral
Ce mardi matin, les requêtes en annulation de l’arrêté préfectoral autorisant l’installation d’une unité de traitement des déchets nitratés sur
Lire la suite
TOUS ENSEMBLE AU TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MONTPELLIER LE 1er Octobre 2019 à 10H30 (L’heure initiale de 9h a été repoussée
Lire la suite
Narbonne : les recours de TCNA contre deux projets d’Orano Malvési examinés le 1er octobre
  Le tribunal administratif se penchera sur les demandes de l’association narbonnaise, visant l’annulation des deux arrêtés préfectoraux autorisant la
Lire la suite
VERNISSAGE EXPO « L’AM’ART »
  L’artiste Bruno Kramer très engagé dans la lutte contre l’industrie nucléaire et Orano Malvesi vous invite à découvrir son
Lire la suite
Pour exploiter l’uranium kazakh, Orano va raser une forêt protégée
Au Kazakhstan, premier producteur mondial d’uranium, Orano (ex-Areva) va raser une forêt protégée pour exploiter un gisement. La dérogation de
Lire la suite
60 ans de l’usine Orano à Narbonne : « On jouait au milieu des bulldozers »
Sandrine Camps a vécu dans un domaine à proximité de l’usine de raffinage d’uranium d’Orano (anciennement Comurhex). En mars 2004,
Lire la suite
Adieu Alain, nous ne t’oublierons jamais.
Le bureau de l’association TCNA, au travers de son président Fabrice HURTADO et de son vice-président Denis LENHARDT, a l’immense
Lire la suite
Narbonne : un défi physique pour pousser au défi écologique
Samedi 22 et dimanche 23 juin, Franck Balourdet participera au premier « 24 h Rando Trek » de Montredon avec un maillot invitant à
Lire la suite
Franck BALOURDET se dépasse pour TCNA ! Merci Franck !
Lire la suite
ANNIVERSAIRE TCNA 2019
Lire la suite
Narbonne : l’association Transparence des Canaux de la Narbonnaise va saisir le tribunal administratif
L’association Transparence des Canaux de la Narbonnaise (TCNA), n’ayant pas obtenu les documents relatifs à Orano par le ministère de
Lire la suite
Ecouter l’interview du président de TCNA sur Grand Sud FM
Lire la suite
Conférence de Presse du Jeudi 16 Mai 2019
Version PDF imprimable :http://tcnarbonne.org/wp-content/uploads/2019/05/communique-presse-mai2019.pdf Créée en 2017, forte de plusieurs centaines d’adhérents, l’association TCNA a poursuivi son action afin de
Lire la suite
Cette victoire c’est la vôtre !
Qu’est-ce que la CADA ? La Commission d’accès aux documents administratifs est une autorité administrative indépendante chargée de veiller à la
Lire la suite
Narbonne : contre Orano, l’Atomik Tour rejoint TCNA
L’association Transparence des canaux de la Narbonnaise (TCNA) et l’Atomik Tour se sont rencontrés devant le Tauran, ce bras de
Lire la suite
21 SEPTEMBRE 2001-Explosion de l’usine AZF à Toulouse
Une vidéo pour ne pas oublier…
Lire la suite
Mis à pied, un salarié CGT place Orano devant les prud’hommes.
Le conseil des prud’hommes de Narbonne examinait cet après-midi la saisine de F, un élu syndical CGT mis à pied
Lire la suite