Accueil

La santé des narbonnaises et narbonnais en danger!

PCB, pesticides, uranium, acide fluorhydrique, ammoniaque, nitrates, produits toxiques, agents chimiques…

Narbonne est une véritable petite Camargue audoise, avec ses canaux qui sillonnent la ville, de part en part, la Mayral, le Tauran, et le canal de la Robine. Ce dernier est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO et termine sa course dans la Méditerranée, à Port la Nouvelle.

Plusieurs activités industrielles ont contribué depuis une cinquantaine d’années à polluer les cours d’eau autour de Narbonne : pollutions aux PCB (polychlorobiphényles), aux nitrates, à l’ammoniaque, à l’uranium, aux pesticides,et au cadmiun (Scté Languedoc Micron Couleur)…et d’autres…

Aujourd’hui, et après la rupture d’une digue des bassins B1 et B2 de l’usine Comurhex Malvesi en 2004 (située sur la commune de Narbonne), les cours d’eau font toujours l’objet de questionnements sur leur état et le danger qu’ils font courir aux populations, dans l’onglet “documents” de ce site, vous pouvez retrouver l’ensemble des pièces techniques pour vous en donner une idée cliquez ici.

De plus, il faut étendre ce questionnement aux nappes phréatiques, l’eau polluée des canaux s’infiltrent naturellement dans les couches terrestres, rendant l’eau des forages et puits possiblement impropres à l’arrosage.

Les eaux du canal de la Robine ainsi que celles du Tauran sont utilisées pour l’arrosage des maraîchers, des cultures, l’inondation des vignes et des rizières.

En outre, ces deux cours d’eau sont frappés d’une interdiction de commercialisation et de consommation de poissons d’eau douce (toutes espèces) par arrêté préfectoral depuis le 30/11/2011 pour une contamination par les PCB (polychlorobiphényles).

Les Narbonnaises et Narbonnais qui travaillent tous les jours au contact de cette eau, qu’ils soient agriculteurs, vignerons, maraîchers, sont les premières victimes potentielles de ces pollutions diffuses et hautement toxiques.

Le canal de la Robine est aussi très fréquenté par le tourisme fluvial, les pêcheurs amateurs et les enfants qui s’y baignent ont une méconnaissance totale du danger.

C’est fort de ses interrogations, qu’un collectif de citoyens Narbonnais apolitique a vu le jour.

Cette situation trop longtemps passée sous silence nous interroge.

L’association TCNA « Transparence des Canaux de la Narbonnaise », a vu le jour, pour faire la lumière et toute la lumière sur ces questions vitales liées à l’eau et à la santé des habitants de la Narbonnaise.

Comprendre le passé, analyser le présent et agir pour le futur, tels sont les objectifs de notre association qui se bat pour vous, pour votre santé et pour plus de transparence auprès des pouvoirs publics.

Pour que nos enfants ne soient pas les victimes de nos agissements, de nos manquements, de nos erreurs et de notre silence complice, dès aujourd’hui Rejoignez-nous, Soutenez nous et Adhérez !

Alerter

Rompre la loi du silence qui entoure ces sujets majeurs qui mettent notre santé et celle de nos enfants en péril.

Prévenir

Prévenir des dangers encourus pour éviter tout risque d’exposition inutile.

Informer

Apporter une expertise claire et indépendante sur l’état du milieu naturel qui nous entoure, et proposer des solutions aux pouvoirs publics.

Nos actions de communications

Pour vous informer, nous mettons en place des actions de communication dans la presse locale, sur les radios et les TV.

Interview du président de TCNA sur Grand Sud FM Narbonne 92.5

Soutenir TCNA

Pour que nous puissions nous battre pour vous, nous avons besoin de votre soutien.

Objectif Numéro #1: Une analyse indépendante pour détecter une possible contamination radioactive et/ou chimique

Le ruisseau le Mayral rejoint le canal du Tauran et se jette dans le canal de la Robine (classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO).

Le canal de la Robine traverse le centre ville de Narbonne.

Ce canal est pollué par des PCB (Perturbateurs endocriniens), il est aussi frappé d’interdiction pour la consommation et la vente des poissons d’eau douce (toutes espèces) par la Préfecture et les services de l’environnement.

Nous avons aussi des soupçons sur des pollutions de natures différentes sur ces cours d’eau qui, dans le passé, ont subi les conséquences de multiples incidents industriels avec des contaminations radioactives à la clef (2004 : rupture de digue sur le site d’AREVA, contamination de boues par du plutonium).

Soucieux de la santé de nos enfants qui jouent aux abords de ces canaux et des riverains qui utilisent ces eaux pour arroser leurs potagers, nous nous sommes constitués en association citoyenne dénommée TCNA et notre premier objectif est de faire réaliser des contrôles et des analyses de radioactivité sur le milieu aquatique à Narbonne.

Devant le refus jusqu’à ce jour, de la municipalité de Narbonne de prendre en charge le financement de ces analyses, ET au nom du principe de précaution, nous lançons cette cagnotte afin de récolter les fonds qui nous permettront de solliciter la CRIIRAD, Commission de Recherche et d’Information Indépendantes sur la Radioactivité, basée à Valence, organisme indépendant, pour effectuer les analyses nécessaires.

Le montant du devis des analyses s’élève à 4.974,74€.

Cette analyse n’est que le début d’une démarche plus globale pour permettre aux narbonnaises et narbonnais de se réapproprier leurs canaux et leur environnement plus généralement.

On ne peut plus sacrifier la santé des narbonnais sur des considérations purement économiques ou politiques.

Le Président Mr HURTADO et les membres du Bureau de TCNA (Transparence des Canaux de la NArbonnaise) vous remercient toutes et tous d’avance pour votre geste de solidarité et restent à votre entière disposition pour vous donner encore plus d’information sur ces sujets majeurs  de santé publique dans la région narbonnaise.

Participer à la cagnotte en ligne

TCNA, Pour une transparence des eaux de la narbonnaise, et pour la santé de ses habitants.

L’arrosage des jardins, l’eau est elle contaminée?

Dès l’année 1973, le BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières) s’interroge sur les risques de pollution de la nappe phréatique aux environs de la Comurhex.

Une copie du rapport est disponible sur ce site ici.

Le canal de la Mayral est saturé d’algues, qu’y a-t-il vraiment dans ses boues?

Etang de Bages déjà pollué par le passé

Les 23 et 24 , des déversements de fluor et d’uranium provenant de l’usine Comurhex de Malvési sont constatés dans l’étang. L’accident n’a été rendu public qu’un jour et demi après. Des agents de l’Onema ont plusieurs fois mis en garde la Comurhex mais la direction n’en a jamais tenu compte.

En décembre 2011, la Comurhex est à nouveau condamnée à 60 000 euros d’amende pour avoir déversé des substances nuisibles dans l’environnement entre le 21 août et le 25 août 2009.

POUR NOUS CONTACTER C’EST SIMPLE !

Vous habitez Narbonne ou dans la communauté du Grand Narbonne et vous vous sentez concerné(e)s?

Pour rester informé, abonnez vous à la newsletter ici:

[wysija_form id= »1″]

Pour adhérer à TCNA

Notre siège

TCNA chez Monsieur HURTADO

Résidence Les Saules-Bât H

Rue Hercule BIRAT

11100 NARBONNE









Revenir en haut de page