Narbonne : l’usine Orano Malvési est l’un des sept sites classés Seveso seuil haut de l’Aude

À l’instar de l’usine Lubrizol de Rouen, le site de transformation d’uranium exploité par Orano à Malvési, au nord de Narbonne, est classé Seveso seuil haut, comme six autres établissements audois.

L’incendie survenu le 26 septembre dernier à l’usine Lubrizol de Rouen a mis au-devant de l’actualité les sites classés Seveso seuil haut, les plus potentiellement dangereux pour la santé et l’environnement. Le département de l’Aude en compte 7 au total, dont celui d’Orano à Malvési, près de Narbonne, qui transforme le minerai d’uranium en tétrafluorure d’uranium, ensuite expédié au Tricastin.

Comme les autres sites, Malvési dispose de plans afin d’organiser les actions à mener en cas d’incident. Un POI (plan d’organisation interne) qui concerne les procédures pour mettre en sécurité les employés du site et éviter l’éventuelle propagation d’une pollution, et un PPI (plan particulier d’intervention) déclenché par le préfet lorsque l’incident a des conséquences à l’extérieur du site.

Dans ce dernier cas, la population est alertée par le retentissement de la sirène, les signal national d’alarme, SNA, qui enchaîne trois sonneries de 1 minute 41 secondes chacun, espacées de 5 secondes entre elles.

Les autres sites classés Seveso seuil haut sont situés à Port-La Nouvelle pour quatre d’entre eux (Foselev logistique, Frangaz, Antargaz, EPPLN, qui sont des dépôts d’hydrocarbures et de liquides divers), ainsi qu’Etablissements du Narbonnais (EDN à Sallèles-d’Aude, agréé pour le stockage de produits dangereux solides et liquides) et l’entreprise Titanobel (à Cuxac-Cabardès, qui stocke des explosifs).

Source originale:L’Indépendant
 
https://www.lindependant.fr/2019/10/03/narbonne-lusine-orano-malvesi-est-lun-des-sept-sites-classes-seveso-seuil-haut-de-laude,8455417.php