TDN et NVH, la parole aux jeunes !

A l’occasion de la manifestation du Samedi 16 Mars organisée par TCNA en partenariat avec un collectif d’associations (Sortir du nucléaire, Alternatiba, Covidem, la Confédération paysanne, les Familles papillons, Sentinelle), la parole a été donnée aux jeunes.

Jules, un jeune de Narbonne, a pris la parole pour nous parler, pour parler aux adultes et donner son point de vue sur TDN.


Bonjour, avant toute chose j’aimerais vous dire que ce que je vais dire, c’est ce que je pense, ce que j’ai compris de ce que je sais. Et je vous propose plutôt de vous construire votre propre opinion sur ce sujet. Je ne suis affilié à aucun parti politique, ou organisation politique.
Néanmoins, au sujet de ce site nucléaire, de cette histoire, j’ai deux choses à vous dire. Elles se résument en une expression : L’argent plus que notre santé.

Des choses déjà dites mais importantes :
– Premièrement, ce que ce TDN signifie pour notre santé, pour notre société. Plus largement le nucléaire et ce qui tourne autour.
On le voit en physique en 1ère Scientifique, on ne contrôle pas tout. La science ne comprend pas, ne sait pas encore tout sur ce sujet. Mais nous nous sommes lancés et nous dépendons de ça. Nous dépendons de ça, avec 25 % de l’uranium mondial traité ici, pour alimenter les centrales nucléaires. Tout ça pour quoi ? Pour permettre une surconsommation énergétique non raisonnée.
Arrive en plus les problèmes de santé. Le nucléaire et ce qui tourne autour, on le sait, c’est dangereux. Très dangereux. On le sait tous.
Mais, puisque ceux qui le gère sont plus occupés à chercher le profit, c’est pas vraiment grave que ce soit dangereux. Et puis, des scientifiques et des études nous affirment que c’est sans risque. Mais pour qui travaillent-ils lorsqu’ils disent ça ? L’entreprise qui veut faire construire cette installation. De l’autre côté les scientifiques indépendants disent que c’est dangereux. Curieux…
Et puis comme c’est souvent dit, c’est expérimental, donc c’est risqué.
On a donc la deuxième chose :
– Ce futur four, cet état d’esprit, illustre un rapport à l’argent qui ne permet pas le long terme et le bon pour tous. Pour des raisons économiques, on va se voir construire une installation terrible pour nous. Et parmi les arguments qu’on nous donne ? l’emploi. Alors inutile de vous dire qu’on l’a vu en Education Morale et Civique, avec les articles de presses, les retour des scientifiques : il existe des alternatives qui créeraient autant d’emploi.

Bref, comme on le dit avec notre langage, celui des jeunes : C’est chaud. Vraiment chaud…

En écrivant ce discours, je me suis progressivement rendu compte d’à quel point c’était malsain. D’à quel point c’était dangereux pour nous, pour la planète et les autres êtres vivants. D’à quel point ça illustrait un modèle qui pour moi, met en priorité l’économique plutôt que le social et l’environnemental.

Bref, notre rapport à l’argent, la recherche du profit économique montre encore ses limites, et notre santé, c’est pas si grave que ça.


Propos et images diffusés avec l’aimable autorisation de la mère de Jules et son consentement express.(RGPD)-Crédit photo TCNA 2019.


Laëtitia a 21 ans, elle aussi est narbonnaise, et étudiante en 3ème année de droit, elle prends la parole à son tour pour questionner nos politiques locaux.

Bonjour, je m’appelle Laetitia j’ai 21 ans et je suis en 3e année de droit à Narbonne. L’année prochaine j’envisage de continuer mes études à Narbonne pour une durée de 2 ans minimum.
Notre ville est aujourd’hui classée 8 e dans le top 10 des villes
où il fait bon de vieillir.

Aurais-je aussi la chance ainsi que mes futurs enfants de vieillir à Narbonne si ce projet voit le jour ? Est-ce qu’en tant qu’étudiante je pourrais continuer mes études sans me préoccuper de ma santé ou de celle de mon entourage ? Mais surtout est-il admissible qu’aucune personne de pouvoir ne prenne de décision concrète à l’encontre de ce projet lorsque sa population est clairement mise en danger ?
Je suis inquiète, inquiète de voir la ville où j’ai grandi, ma ville de cœur se transformer en hécatombe si le projet TDN et NVH voient le jour. Ainsi je m’oppose fermement à lui et j’espère que notre message sera entendu de tous. J’invite par ailleurs ma génération à se mobiliser, il en va de notre bien-être à tous.
Merci à tous.