Discours de la manifestation du samedi 16 mars 2019

  • 1er prise de parole à 10h (accueil et remerciements aux manifestants et associations.)

Au nom de TCNA, des associations et collectifs citoyens présents nous vous remercions pour l’intérêt et l’amour que vous portez à notre belle région et son environnement.

Je tiens à saluer par leurs présences SDN11, Alternatiba, Covidem, La confédération paysanne de l’Aude, Les familles papillons et sentinelle et bien sûr sans oublier vous tous qui êtes venus si nombreuses et nombreux aujourd’hui pour manifester votre indignation face aux projets TDN/NVH de Orano Malvesi.

Merci à tous, merci à toutes.

Avant de laisser la parole aux associations et collectifs citoyens qui sont partenaires de TCNA dans ce combat majeur pour NARBONNE, je souhaite vous faire part du programme de la manifestation pour assurer le bon déroulement de l’action (lecture du programme).

  • 2e prise de parole                                                   

Comme vous le savez TCNA lutte activement sur le terrain et au tribunal administratif de Montpellier depuis bientôt 2 ans contre les procédés TDN et NVH de l’entreprise Orano ex Areva à Malvési.

Nous sommes résolus et fermement déterminés à faire barrage au TDN qui sous le nom de THOR aux Etats-Unis est un échec industriel sanitaire et environnemental à ce jour.

(800 millions de dollars en plus sur la facture initiale et 7 ans après la date de mise en fonctionnement, toujours aucune boue radioactive traitée aux USA)

Les conséquences dramatiques de cette technologie que dénonce TCNA n’ont jamais été contestées à ce jour.

 Il est donc criminel de laisser cette exploitation non aboutie voir le jour sur notre territoire. 

L’ensemble des informations sont mises à votre disposition sur notre dernier bulletin d’information et notre site www.tcnarbonne.org

                                                                                             

A cela s’ajoute à notre indignation les trois nouvelles autorisations d’exploitations qui ont été délivrées en CATIMINI à Orano,

NOTAMMENT le procédé NVH atelier de fabrication de dioxyde d’uranium, qui n’a bénéficié d’aucune enquête publique au profit de la population.

EN PLUS, ils n’ont même pas tenu compte  des inquiétudes de la population et des associations. 

EN GUISE de réponse et sans attendre TCNA a contesté toutes ces autorisations d’exploitation devant le tribunal administratif de Montpellier. 

Après de longs mois de silence, l’Etat vient de répondre de manière peu convaincante à nos plaintes.

TCNA est renforcée dans sa volonté d’obtenir du tribunal un véritable respect du droit, de l’information et de la sécurité de la population de Narbonne et de ses environs.

Conscient de l’effet désastreux de ces nouvelles installations sur notre environnement et sa population le combat continue avec vous, pour vous et les générations futures. 

                                                                                       

  • 3e prise de parole devant la permanence du député PEREA

ICI, DEVANT LA PERMANENCE DU DEPUTE PEREA, TOUTES ET TOUS REUNIES, JE VOUS PRENDS A TEMOIN, VOUS, CITOYENS DE LA NARBONNAISE ET D’OCCITANIE ET DANS LE RESPECT DE LA CITATION, JE VAIS VOUS RELIRE LES DECLARATIONS DE NOTRE DEPUTE DANS LE JOURNAL L’INDEPENDANT du 28 février dernier :

Je cite :

« On a besoin d’avoir de la matière grise, des bureaux d’étude. C’est ce message que j’ai passé quand j’ai rencontré les dirigeants d’Orano à Paris. Il faut arrêter de prendre la Narbonnaise pour le tiers monde. La valeur ajoutée en termes d’emploi doit se faire ici. Et cela fait très longtemps que l’on n’avait pas eu un tel investissement dans la Narbonnaise. Je vais me faire  tuer sur les réseaux sociaux mais j’assume : je crois en ce site. Il faut arrêter d’agiter les peurs. je vous fais confiance. Et s’il y a un problème, vous saurez tirer la sonnette d’alarme. » (Source L’Indépendant).

Devant de tels propos, TCNA vous laisse seuls juges des positions tenues par Monsieur PEREA.                     

                                                                                               

Ce même DEPUTE QUI envisagerait de prendre part aux municipales de 2020 et qui déclarait dans l’Indépendant du 14 février dernier vouloir faire de NARBONNE, en 15 ans, « une capitale de la Méditerranée »  

JE LUI DIS QU’AVEC TDN ET NVH, il ne mettra pas 15 ans à faire de NARBONNE la capitale des CANCERS ET MALADIES RESPIRATOIRES EN TOUS GENRES !

  • 4e prise de parole à la mairie

C’est avec une vive émotion que je vous remercie tous pour votre participation à ce grand cortège funèbre et  je souhaite pour conclure notre manifestation, citer la déclaration d’une grande figure NARBONNAISE, il y  a bientôt 112 ans à l’occasion des manifestations du 5 mai 1907, je veux parler d’ Ernest Ferroul qui était Maire de Narbonne à cette époque. 

Il a ainsi déclaré aux 80 000 manifestants présents ce jour là 

« Je salue les infatigables promoteurs de cet admirable mouvement populaire, où vibre toute l’âme du pays viticole, avec ces doléances, ces misères et ces souffrances sa volonté bien reconnu de faire reconnaitre son droit à la vie.

Vous en réclamez ni faveur ni passe droit vous crier simplement mais énergiquement justice. » 

                                                                                             

Aujourd’hui, 112 ans après dans un contexte différent, les petits enfants et arrières petits enfants d’Occitanie se battent encore pour faire reconnaitre leur droit à la vie et crient simplement et dignement justice.

Nous laissons maintenant la place aux nouvelles générations pour libérer la parole. 

Des feuilles de doléances sont mises à votre disposition afin que vous puissiez vous exprimer dans le respect. 

Ces dernières seront transmises aux responsables politiques et économiques locaux et nationaux.

IMG_1106

Image 1 parmi 17