Droit de réponse à Monsieur LLOP, Président des Jardinots de Narbonne

Droit de réponse à Monsieur LLOP, Président des Jardinots de Narbonne suite

à la lettre ouverte du 17 Novembre 2017

 

Monsieur Le Président, Monsieur LLOP, 

 

Nous avons bien pris connaissance de votre lettre ouverte après la parution de notre article dans l’Indépendant en date du 15 Novembre 2017. 

 

Tout d’abord nous tenons à vous dire que le terme d’animateur pour qualifier le président d’une association de 280 membres est un manque de respect qui dessert et  décrédibilise votre propos, nous tenions à faire cette mise au point avant de rentrer dans le vif du sujet. 

 

L’honnêteté intellectuelle voudrait que vous précisiez à vos adhérents nos échanges téléphoniques par le passé sur le sujet, vos craintes et vos doutes exprimés de façon orale à plusieurs membres de votre association, l’email que nous vous avons envoyé avec en pièce jointe le rapport 2006 de la CRIIRAD et auxquels vous n’avez jamais daigné répondre. 

 

Votre intransigeance sur la qualité de l’eau est telle, que vous oubliez de parler de l’arrêté préfectoral 2011332-0004 portant interdiction de la pêche en vue de la consommation et de la commercialisation de la pêche dans les canaux du Tauran et de la Robine, notre question est donc, pourquoi interdire la consommation des poissons de ces cours d’eau et autoriser quand même l’arrosage des jardins avec une eau présentant des taux de PCB anormalement élevés? Pour rappel, les PCB sont cancérigènes. 

 

De plus, vous indiquez que vous avez régulièrement en possession les analyses des organismes de l’état qui vous renseignent sur la qualité sanitaire des eaux, où peut-on consulter ces résultats? 

Avez-vous prévu un affichage physique sur site pour informer vos adhérents? 

 

Il ne nous a pas échappé que votre lettre ouverte arrive dans un contexte où les langues se délient suite à la décision d’un projet qui aura un impact majeur, non seulement pour tout le territoire de la narbonnaise mais aussi pour les jardinots, il s’agit de l’autorisation d’exploitation du procédé TDN/THOR d’Areva, pour que tous vos adhérents se fassent une idée plus précise au sujet de votre conscience écologique, pouvez-vous leur dire plus clairement votre position sur le sujet? 

Êtes-vous POUR ou CONTRE TDN ? 

 

A l’heure où cet incinérateur de boues nitratées radioactives va rejeter environ un millions de mètres cube par jour de fumées toxiques, nocives remplies de radionucléides à moins de 2 kilomètres de vos jardinots, ainsi que 12000 m3/an d’eau de nettoyage du procédé TDN dans le Canal du Tauran pour terminer dans le Canal de la Robine, quelle est votre position sur le sujet vous qui avez à cœur la santé de vos adhérents?

  

Il semble plus simple et plus confortable pour vous d’attaquer une association de protection des populations et de défense de l’environnement, que de vous préoccuper de sujets majeurs, bien plus délicats et sensibles. 

 

Il est si difficile parfois de pouvoir s’exprimer librement au risque de perdre des subventions locales si précieuses à la réalisation de travaux d’envergures tant attendus. 

 

Lorsqu’en 2004, les bassins B1 et B2 d’Areva Malvesi se sont « ouverts » et ont répandu des milliers de mètres cube de boues radioactives dans l’environnement au voisinage des cheminots, avez-vous demandé une étude des nappes phréatiques pour déceler une possible contamination radioactive ? 

 

Si oui, merci de nous faire part des résultats.  

 

Sachez Monsieur LLOP qu’il n’est jamais trop tard pour bien faire, étant donné que les radioéléments qui étaient contenus dans ces bassins ont une vie longue (Uranium et Thorium en tête), vous êtes toujours à temps de demander comme nous des investigations poussées, transparentes et indépendantes à ce sujet. 

 

Alors que notre département accuse une sècheresse historique, que beaucoup de jardiniers ont subi des restrictions d’eau et que tous les climatologues s’accordent sur la raréfaction de l’eau dans le futur, TDN à lui seul, puisera 80 000 m3 d’eau de source par an ! cela n’interpelle pas votre conscience écologique, Monsieur le Président des Jardinots ? 

 

Alors que les nappes phréatiques de Moussan et Montredon sont dans un état sanitaire préoccupant et que le Grand Narbonne investit pas moins de 780 000 Euros dans une station de filtrage à charbon actif pour Montredon, juste pour subvenir aux besoins en eau potable des habitants de la narbonnaise, trouvez-vous normal qu’on puise autant d’eau de source pour un procédé industriel ? 

 

Pensez-vous sincèrement que le simple fait de pomper votre eau pour vos parcelles dans la robine à une distance qui vous semble raisonnable du canal du Tauran, vous met à l’abri de toutes contaminations ? la nappe phréatique ne connait pas de frontières… 

 

En outre, pour votre information, voici des mois que nous réclamons aux services de l’état l’ensemble des résultats d’analyses (eau, air, sol) réalisés par l’industriel qui en revendique plusieurs milliers par ans et nous n’avons toujours rien reçu, cela n’interpelle pas votre curiosité ?  

Pourquoi un tel silence, d’après vous ? 

 

Le dimanche 23 juillet 2017, nous avons réclamé par lettre en A/R à Mr le Ministre de l’Ecologie et du Développement Durable, Monsieur Nicolas HULOT ;  

 

– Un audit global et indépendant sur l’impact sanitaire de l’industrie nucléaire dans l’Aude. 

– Une étude sur les conséquences environnementales et plus précisément sur la présence de radionucléides dans les nappes phréatiques du département de l’Aude, et au robinet de ses habitants. 

 

A ce jour, Monsieur le Président, les services de l’Etat dont vous avez apparemment une confiance aveugle, ne nous ont toujours pas répondu. 

 

Pourquoi un tel silence de leur part à nos légitimes inquiétudes ? 

 

Enfin et pour terminer, vous avez déclaré notre absence à votre assemblée générale, mais pour venir il aurait fallu être invité ? 

 

Le secrétariat de TCNA n’a enregistré aucune invitation de votre part, c’est tellement plus facile pour vous de dire à qui voudrait l’entendre que les absents ont toujours tort… 

 

Le dimanche 05 novembre 2017, nous avons invité tous les citoyens à manifester, je n’ai pas eu le plaisir de vous croisez, ni aux autres manifestations d’ailleurs, ni aux réunions des collectifs associatifs. 

Il est toujours plus difficile de se joindre à 2500 personnes sur une place publique qui répondent à l’appel d’un collectif associatif que de déclarer sur un bout de papier comme vous le faite que TCNA «  joue sur les peurs en agitant des épouvantails ». 

 

En association libre et indépendante, sachez Monsieur Le Président que nous mettons toutes nos forces à défendre notre territoire et son patrimoine environnemental, et qu’au lieu de vous complaire dans des polémiques partisanes de bas étages, vous feriez mieux de vous poser les bonnes questions ! 

 

De votre position sur TDN, dépendra notre capacité à maintenir un dialogue constructif avec votre association (ou pas), cultivons l’avenir ensemble !

 

Veuillez agréer, Monsieur Alain LLOP, Président des Jardinots, mes salutations distinguées et l’assurance de mon profond respect. 

 

Pour TCNA 

Fabrice HURTADO 

Président de TCNA 

Transparence des Canaux de la Narbonnaise 

 

Lettre « Jardinots »

http://tcnarbonne.org/wp-content/uploads/2017/11/Lettre-ouverte-TCNA-171117-1.pdf